Grimpée de Montaud

Pas de pluie cette année à Montaud, la participation s’en ressent positivement : une centaine de coureurs est présente au départ de cet effort individuel, sur une montée que je connais par coeur. Le soleil est au rendez-vous, pas de vent : les conditions semblent réunies pour faire un joli chrono… La seule (relative) inconnue étant la forme du moment, avec la fatigue résiduelle d’une fin de saison qui s’étire. En tout cas je suis motivé avec 40′ d’échauffement sur rouleaux pour une envolée à 10h55 : le protocole est rôdé, le matériel est optimisé… Encore en transpiration je suis serein sur la ligne 🙂

Continuer la lecture

Bosses de Provence

C’est désormais une habitude depuis quelques saisons : chaque année ma saison cyclosportive se termine à Marseille, sur les Bosses de Provence (ou « Mondialette » pour les locaux 🙂 ). La météo est optimale sur un magnifique parcours dans l’arrière-pays marseillais : chaleur, soleil et très peu de vent accompagnent les 2500 coureurs au départ. Le soleil se lève à peine au moment de se glisser dans le sas prioritaire, où je discute un long moment avec Guillaume Potier en attendant le départ fictif de la faculté de Luminy. Côté sensations on sera vite fixé sur la forme du jour ; après une descente rafraîchissante (et stressante) sur Vaufrèges nous attendons à nouveau de longues minutes le départ réel… L’un des rares bémols de cette épreuve très bien organisée.

Continuer la lecture

Grimpée de Freydières

Changement de décor à Domène ce matin : si la météo est toujours aussi belle, les jambes sont lourdes après les efforts chronométrés de la veille. Pendant l’échauffement je croise quelques adversaires de la veille comme Joris Ronflet et Benjamin Buchetet mais aussi quelques nouvelles têtes comme David Polveroni, Gwen Leclainche, Michael Mory, Théotime Ronflet… Autant dire qu’il faudra être chaud bouillant au départ, lorsque les avions vont décoller. Départ donné à 9h15 alors que j’avais 9h30 en tête ; heureusement alerté par un signaleur sympa j’arrive et me faufile en deuxième ligne quelques secondes avant le coup de sifflet, grosse montée d’adrénaline et pas le temps de refroidir 😀

Continuer la lecture