Grimpée des 4 Seigneurs

La température est étonnament douce devant les Cycles Routens à Gières, ça sent néanmoins la fin de saison. Un dernier effort violent sur les pentes des 4 Seigneurs va bientôt boucler la saison 2018 et accessoirement le Challenge des 1000 Grimpeurs, où je reste un solide dauphin malgré une relative contre-performance la veille. Entre temps j’ai pensé à vérifier le réglage des dérailleurs (y’avait du boulot !) et récupérer pour donner le maximum aujourd’hui.

Grimpée des 4 SeigneursLa partie risque d’être compliquée face à Arnaud Féodoroff, Jérémy Brunello, les jeunes Rémi Capron et Maxime Richard, Joris Ronflet… Mais on va tout donner pour ne pas avoir de regrets. Ce coup-ci je monte sur les rouleaux pour un bon échauffement de 45′, protocole bien huilé avant de me placer et discuter avec les copains au départ fictif. En deuxième ligne derrière les favoris la position est idéale ; l’envolée est à peine perturbée par une pédale récalcitrante : tout rentre dans l’ordre au bout de quelques secondes.

Dans le mur initial l’allure est élevée autour des 7 W/kg, moins folle que les années précédentes. Tant mieux car je ne suis pas saignant après les efforts de la veille, mettant en route progressivement après quelques minutes de course. Personne ne prend réellement l’initiative alors j’impose mon train dans les parties difficiles, autour de 6 W/kg. Tout le monde est en ligne avant la rupture de pente du Mûrier, ça roule fort lorsque Rémi place une attaque tranchante quelques hectomètres avant la bascule.

J’ai du mal à changer de rythme et vois une demi-douzaine de coureurs me dépasser alors que l’effort avoisine les 7 W/kg… Les secondes paraissent une éternité et j’explose juste à la bascule, Arnaud me prenant quelques longueurs. Je me ressaisis dans la descente, rejoins Arnaud et impose mon train dans le replat qui suit, reprenant Pascal Manderon qui a craqué à l’avant. Florian Callet n’est pas loin derrière, devant ça se regarde un peu alors je prends la chasse à mon compte et au prix d’un gros effort le trio fait la jonction avec la tête de course.

La pente se dresse à nouveau ; à 3 km de la ligne Jérémy lâche prise, touché physiquement. Joris tente sa chance et je ne peux accrocher les roues, perdant quelques secondes sur Arnaud qui ferme la marche du groupe. Florian et Pascal suivent à quelques longueurs, tout le monde est à fond et je suis incapable de donner le coup de rein nécessaire pour revenir à l’avant. Malgré d’autres attaques la victoire se joue entre six hommes : Antony Cheytion lance de trop loin et se fait déborder par Rémi Capron et Gwen Leclainche, Joris prend la quatrième place, Maxime cinquième et Arnaud sixième.

Quant à moi je m’arrache pour conserver la septième place devant Florian, à moins de 30″ de la victoire pour un chrono juste sous les 24′ mais jamais dans le coup pour la gagne ni le podium ce matin. Malgré la fatigue j’ai tout donné ce matin mais Arnaud reste le plus fort au général avec deux dernières manches parfaitement négociées, bravo à lui 🙂 La récupération est active et bavarde avec Frédéric Ostian (Watts’Up) sur les balcons de Belledonne, préfigurant déjà ce que ce sera la fin de l’automne : des sorties longues tant que la météo le permettra, pour promener le vélo et profiter de l’arrière-saison.

Résultat(s) : Grimpée des 4 Seigneurs

Laisser un commentaire