Grimpée de l’Arzelier

L’atmosphère se rafraîchit mais le soleil reste toujours présent aux Saillants du Gua, pour la grimpée du col de l’Arzelier. Comme chaque week-end ou presque c’est un plaisir de se rendre à vélo au départ, pour retrouver un important peloton -plus de 100 coureurs- : belle récompense pour le SCALE Echirolles qui organise cette nouvelle épreuve. Si c’est la première fois que j’accroche un dossard en ces lieux la difficulté ne m’est pas inconnue, puisque j’y passe régulièrement à l’entraînement sur la route du Trièves ou du plateau matheysin.

Grimpée de l'ArzelierEn plus des habitués du Challenge Routens des Mille Grimpeurs quelques triathlètes de renom sont présents : Dorian Coninx, Simon Viain et Mathis Margirier. Autant dire que ça risque de rouler fort tout à l’heure, avec encore moins de tactique que d’habitude 🙂 Le départ neutralisé est tranquille jusqu’à la sortie du Gua, où l’allure augmente progressivement avec le travail de Mathis. En quelques instants je me retrouve à plus de 7 W/kg dans les roues, le peloton est déjà très étiré lorsque Jérémy Brunello déboîte pour se replacer devant, avec Joris Ronflet et Simon.

Ce dernier prend un long relais énergique en tête, autour de 6 W/kg je reste dans les roues et joue défensif : avec les cadors qu’il y a devant ça ne va pas faiblir, bien au contraire. A ce train d’enfer l’écrémage se fait en quelques kilomètres : à peine une dizaine au tiers de la distance lorsque Joris craque, imité par Jérôme Giraud ou Arnaud Féodoroff après St-Barthélémy. Une accélération de Jérémy me coûte un gros effort pour recoller à la tête, suivi de Florian Callet : plus que six en tête lorsque Mathis prend le relais, l’écart se creuse avec nos poursuivants et nous sommes en sursis.

Sous Prélenfrey la pente se raidit davantage, Florian lâche prise avant que Simon ne place une grosse attaque : à bloc depuis un moment je suis incapable de réagir, gérant la crise derrière Mathis qui coince à son tour. Dernier rescapé des grimpeurs Jérémy s’accroche aux basques de Dorian et Simon : le podium se jouera entre eux. Dans les pourcentages raides de Prélenfrey je lâche une grosse cartouche pour me rapprocher de Mathis et la quatrième place, mais reperds du terrain à la relance dans la partie roulante en forêt, plus à son avantage. Dès lors je m’emploie à finir le plus vite possible, autant pour signer un chrono de référence que pour éviter le retour des poursuivants.

La partie finale se fait quasiment au sprint, je conserve une quinzaine de secondes d’avance sur Julien Gaillard pour signer un nouveau top 5 cette saison. 32′ @ 340 W sont dans la droite ligne de ce que je produis depuis début septembre : aucun regret ce matin car le podium se joue 1’20” devant (Dorian l’emporte au sprint devant Simon et Jérémy). Dans les roues depuis le départ je ne fais aucune erreur tactique et lâche à la pédale avant de gérer la fin ; rien à ajouter les meilleurs sont devant 🙂 En attendant Montaud la semaine prochaine je marque de gros points au classement général, et continue ma remontée avant les trois dernières manches…

Résultat(s) : Grimpée de l’Arzelier

Laisser un commentaire