Grimpée de Montaud

Pas de pluie cette année à Montaud, la participation s’en ressent positivement : une centaine de coureurs est présente au départ de cet effort individuel, sur une montée que je connais par coeur. Le soleil est au rendez-vous, pas de vent : les conditions semblent réunies pour faire un joli chrono… La seule (relative) inconnue étant la forme du moment, avec la fatigue résiduelle d’une fin de saison qui s’étire. En tout cas je suis motivé avec 40′ d’échauffement sur rouleaux pour une envolée à 10h55 : le protocole est rôdé, le matériel est optimisé… Encore en transpiration je suis serein sur la ligne 🙂

Grimpée de MontaudLes premiers hectomètres se font grand plateau, comme toujours il faut doser l’effort car avec l’euphorie on a tendance à trop en mettre : 7 W/kg pour ma part, avant de stabiliser autour de 6 W/kg. Contrairement à l’an passé je suis moins aérien assis ; ça avance vite mais dès le premier tiers de course je suis souvent obligé de relancer en danseuse, avec davantage de braquet. Pas bon signe et je dois batailler très tôt pour garder la puissance cible de 360 W (6 W/kg). Je commence à reprendre des concurrents partis devant, leurs encouragements font du bien mais les jambes brûlent de plus en plus au fur et à mesure de l’ascension, surtout dans les replats où je n’arrive pas à relancer comme souhaité.

Malgré tout je reste en avance sur mon record, avec une légère avance à la crêche au moment de remettre le gros plateau. Flamme rouge, à partir de là on serre les dents jusqu’à la ligne, avec un long sprint à PMA pour franchir l’arrivée en 21’40 », nouveau record personnel. Voilà une première satisfaction malgré une puissance légèrement inférieure aux prévisions (355 W contre 360 W) ; reste à attendre les temps des adversaires car j’étais le premier des favoris à partir. Colin Savioz, Vincent Reyboz, les frères Ronflet, Alexandre Chibko, Antony Cheytion se succèdent à l’arrivée ; vus les temps provisoires enregistrés ça va encore se jouer à la seconde ou presque 😛

L’attente est longue mais agréable au soleil, peu après midi les résultats tombent : Colin en 21’35 » l’emporte pour quelques secondes, je prends la deuxième place pour une petite seconde face à Vincent en 21’41 », suivi d’Antony en 21’44 », Théotime en 21’49 » et Joris en 21’57 ». Incroyable tir groupé, à chaud je suis déçu de rater encore la victoire pour si peu mais j’aurais pu tout aussi bien finir quatrième ou cinquième, tant les écarts sont faibles. Donc guère de regrets ; contrairement à 2018 j’ai absolument tout donné en me battant contre mes sensations dès le départ. Au classement général du challenge cela est une bonne opération, puisque je me rapproche du leader Théotime (82 points) et reviens à hauteur d’Antony (80 points) avant les deux dernières confrontations. Autant dire pas grand chose, il faudra être costaud aux 1000 Martyrs et 4 Seigneurs pour devancer mes deux adversaires 😉

Résultat(s) : Grimpée de Montaud

1 réflexion sur « Grimpée de Montaud »

  1. Quelle forme!!! bravo Rodolphe à un poil de cheveu décidément tu es le Poulidor de ta catégorie continue comme ça tu vas finir premier…!

Laisser un commentaire