Bourgogne Cyclo

Près de 20°C à 8h30 : plus que le printemps, c’est l’été qui est en avance en Bourgogne 🙂 L’ambiance est détendue au départ, pas de question à se poser sur l’habillement, uniquement du côté de la boisson : est-ce que deux grands bidons vont suffire pour les 155 km de course ? Je tente le pari, tout en discutant avec les copains dans le sas : Frédéric Ostian, Mickaël Rodriguez, Cédric Richard, Jean-Francis Pessey, Julien Sauvigné ou David De Vecchi… Quelques bons coureurs FFC de 1ère catégorie sont également de la partie, ce qui promet une belle empoignade sur un parcours jamais plat, hérissé de côtes plus ou moins longues où l’on est toujours en prise. De mon côté les sensations sont correctes sans plus après deux semaines bien chargées depuis St-Tropez : on va essayer d’être patient jusqu’aux premières difficultés, histoire de ne pas rater le bon coup.

Lire la suite

Granfondo Gassin – Golfe de St-Tropez

La douceur est de mise et le vent souffle fort dans le port de St-Tropez, pour le rendez-vous habituel du premier week-end d’avril. La pression monte gentiment en ce début de saison, d’autant que cette épreuve est qualificative pour les Mondiaux amateurs de Varese fin août. Le plateau présent au départ s’en ressent forcément avec une grosse densité de Belges, Hollandais ou Italiens. Côté parcours nous avons droit à un léger remaniement, suite à des travaux dans la descente de Notre-Dame des Anges : toujours 163 km au compteur, mais une ascension par Pignans pour un retour classique et direct par Gonfaron, puis la Garde-Freinet. Largement de quoi s’expliquer, car le vent violent annoncé par Météo-France sera majoritairement défavorable au retour.

Lire la suite

Héraultaise

Ce matin j’ai rendez-vous en terre inconnue à Gignac, au départ de l’Héraultaise. Si le vent est tout aussi présent qu’en Drôme provençale deux semaines plus tôt le paysage est nettement plus tourmenté entre gorges, routes étroites et plateaux jamais plats et toujours exposés au vent. Arrivé la veille j’ai eu le temps de me frotter à Éole ; je m’attends une fois de plus à souffrir face à un élément que je “lis” difficilement 😛 Le parcours est truffé de côtes, et le plateau de qualité sur les 162 km du grand parcours : avec Jean-Luc Chavanon, Frédéric Ostian, Mickaël Rodriguez et quelques têtes connues de Montagnac (Damien Albaret, les jumeaux Couffignal) l’empoignade promet d’être sévère pendant 4h30.

Lire la suite